Choisir la bonne granularité dans ses projets

Philip Marris présente un problème récurrent chez nos clients : les plannings projets sont trop détaillés. L'objectif initial des chefs de projets en augmentant le nombre de tâches, en les scindant en tâches plus courtes et plus détaillées, est d'avoir un meilleur contrôle sur le projet. Cependant, en ce faisant ils obtiennent le résultat inverse : ils ont créé une complexité trop grande et l'exécution du projet devient très laborieuse. Le planning devient un outil de reporting et non un outil de pilotage.

Le propos est illustrés par deux exemples rencontrés chez nos clients, dans le secteur de la maintenance aéronautique et dans le secteur de l'oil and gas.

Découvrez le descriptif de la méthode