La règle "2 for 1" pour accélérer le flux
 et réduire les en-cours

 

En production comme en projet, quasiment toutes les entreprises ont besoin d'aller plus vite : elles souhaitent obtenir des cycles de production plus courts et des projets finis plus tôt.

 

Il est important de comprendre la corrélation entre niveau d'en-cours et lead times: plus le système est chargé, plus il est lent; la réduction de l'en-cours entraîne donc une réduction des lead times, en production comme en projet.

Pour diminuer les niveaux d'en-cours il faut s'assurer qu'il y ait plus de projets sortant du système que de projets lancés dans le système, d'où la règle du "2 pour 1" : « il est interdit d'introduire une nouvelle unité entrante dans le système avant d'obtenir deux unités sortantes du système ». Commencez à finir et arrêtez de commencer ! 

 

En mettant en oeuvre la Théorie des Contraintes, et notamment le Management de Projets par la Chaîne Critique dans les portefeuilles de projets, il est souvent recommandé de freiner le lancement des nouveaux projets pour mieux gérer "les flux projets".

 

Découvrez dans cette vidéo comment mettre en oeuvre cette méthode.

 

Vidéo uniquement disponible en Anglais

 

 

  • Comment choisir les « choses » gouvernées par cette règle : ordre de fabrication, projets, articles, litres...

  • Comment mettre en oeuvre la règle du « 2 pour 1 », soit dans un environnement de production, soit dans un portfolio de projets.

  • Comment planifier la transition. Doit-on instaurer le « 2 pour 1 », ou doit-on plutôt opter pour le « 3 pour 2 » voire le « 4 pour 3 » ?

  • Comment savoir lorsqu'il est temps d'arrêter d'appliquer cette règle ?

  • Quels ont été nos enseignements ?

Pour découvrir d'avantage de bonnes pratiques accompagnant la mise en oeuvre de la Chaîne Critique, la méthode CCPM ou des exemples d'applications :