Eurocryospace

Étude de cas Chaine Critique : Booster la production des fusées Ariane 5

Challenges

L’entreprise Eurocryospace, jointventure entre Air Liquide et ArianeGroup, produit les réservoirs cryogéniques et des équipements associés pour les fusées Ariane 5.


Eurocryospace ne répondait pas à la demande du marché. Elle produisait 6 réservoirs par an pour un besoin du marché à 8 réservoirs par an.


L’entreprise a décidé de mettre en œuvre les principes de la théorie des contraintes et notamment du management de projet par la Chaîne Critique pour améliorer ses capacités de production.

 

Présentation de l'activité

Eurocryospace est basé sur le site d’ArianeGroup aux Mureaux. L’entreprise a été créé en 1988, elle a, au moment de ce projet, un effectif de 160 personnes.


Deux réservoirs sont fabriqués sur ce site l’ESC et l’EPC :

La production des réservoirs se fait en 3 grandes étapes :


1) Le soudage
2) L’isolation
3) L’assemblage final

 

Détail de la solution apportée

En 2016, Eurocryospace fait fasse à une augmentation de la demande du marché. Le site doit fournir 8 réservoirs par an pour une capacité actuelle de 6.
L’analyse des étapes de production a permis d’identifier l’étape de « soudage » comme la contrainte de capacité du flux. Au début de projet, le soudage d’un réservoir EPC durait 38 jours.


La principale action mis en œuvre pour réduire ce délai a été de planifier en Chaîne Critique le processus de soudage. A l’aide d’observation terrain, les équipes du projet ont créé un planning de cette étape de soudage qui permettait de tenir l’objectif de 8 réservoirs par an : 27 jours. Ce qui donne un planning Chaine Critique de 22 jours + 5 jours de buffer.


Une des principales pertes de temps sur cette opération était le passage de relai entre production et contrôle. Une mascotte a donc été mise en place sur les activités critiques pour accélérer ce passage de relai et éviter les pertes de temps.

Enfin le suivi de l’opération de soudage a été réalisé à l’aide de la fever chart avant d’assurer un takt time de 27 jours pour cette opération :

 

 

Découvrez le témoignage de la gérante du site et de son responsable amélioration continue :

Christine Jauffret               Sébastien Milcent

 

 

Conclusion

La mise en œuvre de ces actions a permis de réduire le délai de l’opération de soudure de 38 jours à 27 jours.

 

Mais aussi de passer d’un 3*8 peu efficace à une production en 2*8 sur cette opération.

 

L’objectif des 8 réservoirs par an a donc été atteint grâce à la mise en œuvre du Management de Projet par la Chaîne Critique sur l’opération goulot de la production.

Ceci est un cas pratique réalisé par Marris Consulting

Tour Maine Montparnasse, 27ème étage
33 avenue du Maine
75755 PARIS cedex 15

Envie de booster vos projets ?

 

Contactez-nous